Il était une voix, Carmen et La Traviata

Exemple de Concert classique«Je vais avoir l’impression de chanter pour la première fois», confie Anne-Catherine Gillet, laissant paraître un peu de stress dans sa voix aiguë de soprano. Invitée ce soir au Violon sur le sable pour interpréter l’air de Micaëla dans «Carmen» et de Violetta dans «La Traviata», la chanteuse belge ne cache pas son appréhension. D’habitude, je chante devant 1 000 personnes, en intérieur, dans une salle où j’ai mes repères.

Ici, tout est nouveau, ça me fait un peu peur.

Mais je pense que les auditeurs du Violon ont beaucoup moins d’a priori.

Titulaire du diplôme supérieur de chant d’opéra avec la plus grande distinction au conservatoire de Liège, en Belgique, Anne-Catherine Gillet se rappelle ses début.

Le second, c’est l’audition de Nicolas Joël pour l’opéra de Toulouse.

Il m’a offert de nouveaux rôles, plus importants.

«Je trouvais Micaëla bien cruche avec son chemisier boutonné jusqu’au col.» En l’interprétant, elle s’est rendu compte de la complexité du personnage, qui va au-delà d’une simple nunuche. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.