Les Cotinards se rebiffent

Quel sera le visage de la pêche professionnelle en Charente-Maritime à l’horizon de dix ans? Pour appuyer ses choix, le Conseil général de la Charente-Maritime vient de commander une étude au cabinet Armeris. «Il s’agit de disposer d’un juste regard sur le territoire, et d’orientations sur la filière pêche et mareyage», commentait, dans nos colonnes, le président de la commission mer du Conseil général, Jean-Pierre Tallieu.

Cette interview, associée à des entretiens avec Robert Butel, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de La Rochelle, et Maxime Bono, président de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, a fait réagir les organisations de la pêche professionnelle de la Cotinière.

Vive réaction, cosignée par Éric Guérit, président du Groupement d’intérêt économique des pêcheurs, Éric Guilbert, président de la Coopérative de gestion, Michel Crochet, en qualité de président de la Coopérative d’avitaillement, Olivier Dupuy, président de l’association des poissonniers et mareyeurs, Roland Ricou, président de l’association des Gens de mer, et Dominique Luneau, président de l’organisation de producteurs.

Ce syndicat mixte, dont il n’a jamais été question en réunion avec les professionnels, n’a pas été proposé aux ports de Royan et de la Cotinière lorsque les comptes de La Rochelle étaient florissants!

A terre, quand une entreprise est en difficulté, elle est placée en redressement judiciaire et on ne déstabilise pas les autres entreprises du même secteur pour les associer, en responsabilité et en paiement. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte