Mercredi21NovembreSemaine 47 | Saint Présence de MarieMPleine lune


21/11/2018, 9 h 30 min
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
0°C
Température ressentie: -2°C
Pression : 1010 mb
Humidité : 100%
Vents : 7 km/h E
Rafales : 11 km/h
UV-Index: 0
Lever du soleil : 8 h 12 min
Coucher du soleil : 17 h 28 min
 

Une patinoire à Royan


Du 01/12/2018 au 06/01/2019 - Place Charles de Gaulle - Ouvert tous les jours (séance de 2h) : 10h à 12h / 12h à 14h / 14h à 16h / 16h à 18h / 18h à 20h / 20h à 22h les vendredis, samedis et pendant les vacances scolaires jusqu’au dimanche 6 janvier 2019 - 06 71 94 76 09 - 5 € (gratuit jusqu’à 5 ans) - carte journée 10 € Lire la suite

Le père noël est au marché de noël

Le 23/12/2018 à 11h00 :
Place du 4ème Zouaves, face à la Patinoire – CFAR : 05 46 23 88 48 – Gratuit
Distribution de chocolats et cadeau surprise…
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Traduire



 
 

Super Frelon en retraite

Un modèle d’hélicoptère, un seul, est capable en France de rejoindre ce bateau, à 270 km des côtes bretonnes : le Super Frelon. Le retrait des quatre derniers Super Frelon encore opérationnelsse fera simultanément. Parmi lesquels Rochefort, où l’association nationale des amis de l’aéronautique navale préserve le souvenir de la formation locale des mécaniciens de cette spécialité aérienne.

Rien n’est encore signé pour le Super Frelon.

Mais les responsables locaux ont très bon espoir de voir l’appareil arriver dans la foulée d’un Crusader, un avion de chasse de l’aéronautique navale, retiré lui aussi du service.

Cela correspond à une tradition bien ancrée sur ce site, auquel la marine nationale réservait ses appareils réformés pour la formation de ses propres élèves mécaniciens, avant que, en 1986, l’amiral qui commandait alors la marine à Rochefort, enracine l’idée d’un musée.

L’arrivée du Super Frelon s’accouple donc à l’histoire de l’ancien site aéronautique où défilent désormais des gendarmes en formation.

Ce serait mal jauger la passion de ceux qui suivent leur président, Jacques Camescasse, ni leur obstination, encore moins le soin avec lequel ces amis entretiennent et restaurent une collection unique en France.

C’est un hélicoptère qui a une vocation militaire, mais qui a passé l’essentiel de son existence à sauver des vies humaines, souligne Jean Kermonnach. Source

Votre message