Lundi23SeptembreSemaine 39 | Saint AutomneVDernier croissant

Sortie exceptionnelle à la découverte du "Roi des phares" et du "Soleil du Roi"

Phare de Cordouan

Le 28/09/2019 a 09h00 - Dans le cadre de la programmation de la "Semaine de la nuit" et "Cordouan Nature". Cette sortie propose une visite guidée par un gardien du phare de Cordouan et l'observation du soleil autour du phare avec le Club d'astronomie du Pays Royannais Les Céphéides. Lire la suite

Marché des Potiers

les marchés

Le 28 et 29/09/2019 de 10h a 19h00 : Marché des Potiers sur le Port. Organisée par Terramornac.
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Vues

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

Le dossier de l’eau potable

Le dossier de l'eau potableLe dossier de l’eau potable. Didier Simonnet s’est attiré les foudres de Jean-Pierre Tallieu au sujet de l’adhésion au syndicat départemental. Le dossier de l’eau potable agite l’agglomération Tempête dans un verre d’eau. Malgré un ordre du jour essentiellement dédié à la compétence «eau potable», la nouvelle séance du conseil communautaire, tenue vendredi, sentait la poudre.

L’inimitié désormais affichée entre l’adjoint au maire royannais en charge des finances et le président de la communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) a marqué les échanges sur le transfert à venir de la gestion de l’eau au syndicat départemental.

Au 31 décembre, la gestion de la production et de la distribution de l’eau potable sur l’ensemble du territoire sera transférée au syndicat départemental des eaux.

Jean-Pierre Tallieu le rappelait vendredi encore, «la Cara, qui a pris cette compétence optionnelle de l’eau, restera propriétaire des biens : châteaux d’eau, forages, canalisations».

Dans l’hypothèse d’une dissolution du syndicat départemental, le patrimoine en question ne serait pas partagé à l’échelle de toutes les communes du département, mais à l’échelle des 34 communes de la Cara.

Les conditions favorables obtenues par la Cara le satisfont, puisqu’il les appelait de ses voeux.

Même si l’adjoint aux finances de Didier Quentin convenait que «Royan sort gagnant, mais qu’on aurait pu obtenir davantage encore pour les autres communes».

Catherine Guédan, directrice générale des services de la Cara, a tenté de rassurer l’élu royannais.

Royan et Saint-Georges-de-Didonne seront les grands bénéficiaires des 50 millions d’euros que le syndicat consacrera à ces travaux de modernisation.

Mais Didier Simonnet a surtout retenu, vendredi, que Saint-Georges-de-Didonne avait été informé de la possibilité de ne pas délibérer dès cette fin décembre sur le transfert des actifs de son budget annexe de l’eau.

In fine, une tempête dans un verre d’eau, puisque le Conseil municipal royannais, qui se réunissait le soir même, a lui aussi retiré ce point de son propre ordre du jour.
résumé art Ronan Chérel de Sudouest

Votre message

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte