La mire du nouveau commissaire

Il a quitté à regret Rochefort et son premier poste de chef de circonscription, mais semble appréhender avec plaisir sa nouvelle affectation royannaise. Le commissaire Éric Lortet, 41 ans, a remplacé au début du mois Pierre Gallot-Lavallée, parti à la retraite. Nouvelle génération, nouvelles méthodes, nouveaux objectifs ? La proximité de sa nouvelle circonscription avec celle dont il a eu la charge pendant trois ans a du bon.

Je sais que c’est un service qui fonctionne déjà très bien. Éric Lortet sait où vont se situer les priorités de son mandat sur la Côte de Beauté.

Royan, il faut dire, fait plus envie que pitié. Deux types d’habitat, deux types de cible, mais plusieurs profils de cambrioleurs. Mettre un frein à cette forme de délinquance, en hausse aussi bien localement qu’au niveau national, réclame de l’adaptation.

L’une des réponses que la police nationale apporte à cette lutte contre les cambriolages se développe à Royan : le «groupe de sécurité de proximité», le GSP, pour les intimes.

Notamment des gens originaires d’Europe de l’Est, très mobiles, très structurés, qui peuvent commettre plusieurs cambriolages en une même journée et se retrouver très vite à plusieurs centaines de kilomètres.

Une ville qui, y compris dans ce domaine, fait plus envie que pitié, il est vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte