Royan : Une population scolaire stable mais fragile

ecoles_en_dangerEn substance, l’année scolaire 2011/2012 s’ouvrira lundi matin sous le signe de la stabilité des effectifs, dans les écoles maternelles et élémentaires. Pour preuve, les deux nouvelles suppressions de postes d’enseignants en maternelle, l’un à l’école Jean-Papeau, l’autre à l’école Jules-Ferry. L’instauration de la sectorisation, l’inscription d’un enfant dans l’école rattachée au secteur de domiciliation, permet au moins de respecter l’équilibre entre les effectifs des différents groupes scolaires de la ville.

À peu de chose près, «une douzaine d’élèves en plus ou en moins», estime Hélène Lecomte, l’adjointe au maire en charge des affaires scolaires, la population scolaire, en maternelle et en élémentaire, sera d’environ 1 230 élèves.

L’inspection d’académie a décidé de supprimer deux postes d’enseignants de maternelle, à Jean-Papeau et à Jules-Ferry.

Hélène Lecomte doit bien l’admettre, «il est devenu difficile à de jeunes couples avec des enfants de vivre à Royan même».

L’inspecteur d’académie, lors d’un récent entretien avec le maire Didier Quentin, a «évoqué» l’hypothèse, dans les prochaines années, de fermer l’un des cinq groupes scolaires publics de la ville. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte