En juin prochain, on ne l’appellera plus Novotel

Le groupe Accor, propriétaire de cette franchise d’hôtellerie haut de gamme, ne reconduira pas à l’établissement de Royan – et d’Arcachon également – le contrat de franchise qui liait le groupe et l’hôtel royannais depuis son ouverture, en 1991. Ce dernier, comme celui d’Arcachon et près de 70 autres hôtels de standing en France, appartient à la Société charentaise d’investissements hôteliers (SCIH).

À en croire le directeur du – toujours – Novotel, Jean Aubert, le point d’achoppement entre la SCIH et Accor est à chercher du côté de l’activité de thalassothérapie.

La SCIH a développé sa propre chaîne, Thalazur, cinq établissements en France (1), tandis qu’Accor exploite neuf centres Thalassa Sea & Spa.

La SCIH n’a visiblement pas été traumatisée par la menace de voir la franchise Novotel refusée aux établissements de Royan et d’Arcachon (2).

Le contingent de chambres haut de gamme s’est amaigri, fin août, avec la fermeture du Grand Hôtel de Pontaillac.

Si la clientèle strictement touristique, donc, dépasse 40 % de l’activité de l’établissement, Jean Aubert est convaincu que la SCIH saura trouver la parade pour compenser le fait d’être en marge, désormais, du puissant réseau de réservation du groupe Accor. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte