Mercredi21NovembreSemaine 47 | Saint Présence de MarieMPleine lune


21/11/2018, 9 h 15 min
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
0°C
Température ressentie: -2°C
Pression : 1010 mb
Humidité : 100%
Vents : 7 km/h E
Rafales : 11 km/h
UV-Index: 0
Lever du soleil : 8 h 12 min
Coucher du soleil : 17 h 28 min
 

Une patinoire à Royan


Du 01/12/2018 au 06/01/2019 - Place Charles de Gaulle - Ouvert tous les jours (séance de 2h) : 10h à 12h / 12h à 14h / 14h à 16h / 16h à 18h / 18h à 20h / 20h à 22h les vendredis, samedis et pendant les vacances scolaires jusqu’au dimanche 6 janvier 2019 - 06 71 94 76 09 - 5 € (gratuit jusqu’à 5 ans) - carte journée 10 € Lire la suite

Le père noël est au marché de noël

Le 23/12/2018 à 11h00 :
Place du 4ème Zouaves, face à la Patinoire – CFAR : 05 46 23 88 48 – Gratuit
Distribution de chocolats et cadeau surprise…
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Traduire



 
 

Un vaste trafic de drogue démantelé entre Marennes et Royan

Un vaste trafic de drogue démantelé entre Marennes et RoyanUn vaste trafic de drogue démantelé entre Marennes et Royan. Selon Sud-Ouest, trois hommes ont été interpellés puis incarcérés le vendredi 14 mars dernier suite à un trafic de cocaïne et de résine de cannabis repéré à Marennes et s’étendant jusqu’à Royan.

Particularité de cette affaire ? Tous les protagonistes sont des sexagénaires. Parmi eux, Serge F. a 69 ans et son revendeur Gérard B. en a 61.


Les deux sont habitués à comparaître à la barre, Serge F. avait notamment été interpellé en février 2011 sur l’autoroute, au nord de Poitiers, alors qu’il convoyait 3 kg de cannabis. Il avait alors réussi à se faire passer pour une mule occasionnelle et s’en était tiré avec six mois de prison avec sursis.

Ce mercredi, la chambre de l’instruction de la cour d’appel a refusé à Gérard B., lui-même déjà plusieurs fois condamné, la remise en liberté qu’il réclamait, eu égard à l’importance du trafic et au fait que l’instruction ne faisait que commencer.


Votre message