Une quenelle pour la photo de classe

Une quenelle pour la photo de classeUne quenelle pour la photo de classe. Le conseil de discipline a exclu que les élèves se référaient à une idéologie antisémite, mais a considéré le geste suffisamment grave pour les renvoyer huit jours, mardi 3 novembre.
 
Cinq élèves en classes de terminale au lycée général Cordouan de Royan (Charente-Maritime) ont réalisé une quenelle lors de la traditionnelle photo de classe, raconte Sud Ouest. Il s’agissait d’une séance où l’on demandait aux lycéens de se lâcher un peu pour réaliser une photo plus « fun. »


 
Lancée par Dieudonné il y a une dizaine d’années, la quenelle est considérée par certains comme un salut nazi inversé et un symbole antisémite. Ce que réfute l’humoriste, qui la décrit comme un geste « révolutionnaire et mystique. »
« Un geste bête d’adolescent »
 
Pour Patrick Rennesson, le proviseur du lycée général, ces « quenelles » constituent « des gestes inappropriés dans un établissement. » Il a signalé l’incident au rectorat de Poitiers. La décision d’une éventuelle sanction lui revenant, Patrick Rennesson a estimé que la « tenue d’un conseil de discipline était nécessaire pour entendre les élèves sur la signification, pour eux, de ce geste. » Finalement « un geste bête d’adolescent », conclut le chef d’établissement.
 
Il semble qu’on en fasse beaucoup pour si peu de chose. Ce geste signifie simplement allez vous « faire mettre ou foutre jusqu’à là ». Mais il n’a aucune connotation raciste. Autrement il y a les quenelles « Petit Jean » mais elles sont plus dégueulasses. Lorsque Coluche la pratiquait elle n’avait pas de connotation raciste alors pourquoi dorénavant cela changerait ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer