Les passionnés

Les passionnésLes passionnés. Les dirigeables, pourtant, sont bel et bien présents au Rêve d’Icare. De manière invisible, certes, mais ils ont été hier au coeur des discussions de la quarantaine de participants au Forum des dirigeables. Le rendez-vous de celles et ceux qui veulent faire d’une vieille utopie une réalité économique contemporaine. Créer une véritable filière industrielle, de la fabrication de dirigeables à leur exploitation commerciale.

Tel est l’enjeu du volet n°7 du très officiel plan de «reconquête pour dessiner la France industrielle de demain» impulsé par l’État.

Volet confié à Jean-Yves Longère, qui assistait hier, pour la première fois, au forum royannais des dirigeables.

Ce dernier dirige en effet le pôle aéronautique et spatial Pégase, l’un des trois pôles de compétitivité français dans le domaine aéronautique.

Le pôle Pégase, implanté dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, se consacre spécifiquement, lui, «aux nouveaux usages» qui pourraient être faits des dirigeables, mais aussi des ballons et des drones.

La viabilité économique du dirigeable se construira en développant de nouvelles activités.

Point de machine volante gonflée à l’hélium ce week-end pour faire toucher du doigt aux visiteurs la portée de ce qui se joue actuellement au gré des progrès de plusieurs projets de développement. Mais en pénétrant sous la « maison » gonflable de la société AirStar, ils découvriront ces textiles qui constituent les enveloppes des dirigeables. Des matériaux de haute technologie.

Résumé art de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer