La bécasse des bois

La bécasse des boisLa bécasse des bois. Le frêle volatile ne semble pas menacé d’extinction, à en croire ceux qui le chassent et, à la fois, l’adulent : les bécassiers, réunis en congrès national à Royan tout le week-end. Le Club national des bécassiers alimente par les observations de ses membres l’établissement de l’ICA. Pour la saison 2013-2014 de sa chasse en France, de septembre au 20 février, l’ICA de la bécasse s’établit à 1,73.

En clair, un chasseur a «levé» – observé – 1,73 bécasses par période de trois heures trente de chasse.

Un excellent indice, «l’un des meilleurs que nous ayons observé ces trente dernières années», souligne même André Delage.

Cet indice a été établi sur la base de 37 397 sorties, totalisant la bagatelle de 122 634 heures de chasse, au cours desquels les adhérents du CNB ont collégialement observé 60 536 spécimens et en ont «prélevé» 13 718.

Quand le règlement leur accorde un «prélèvement maximum autorisé» (PMA) de 30 animaux par an, en moyenne cette année, les adhérents du CNB ont tué 12 bécasses au cours de leur campagne.

Il a été établi que les prélèvements des 150 membres du CNB 17 ne représentaient que 5 % des prélèvements de bécasses dans le département.

A priori, toutefois, tout chasseur se tient au PMA de 30 bécasses par an.

À condition que la Fédération départementale de la chasse épluche ces fameux carnets, ce qui n’a pas été le cas à l’issue des deux premières campagnes qui ont suivi l’entrée en vigueur dudit carnet.

Résumé art de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.