La Chine délocalise à Saint-Georges

La Chine délocalise à Saint-GeorgesLa Chine délocalise à Saint-Georges-de-Didonne. Si cette unité voit le jour, elle permettrait la création ou le transfert, à Saint-Georges-de-Didonne, d’une vingtaine d’emplois qualifiés (techniciens spécialisés, ingénieurs, contrôleurs).Plusieurs sociétés — chinoises et françaises – envisagent de collaborer à la création de ce site de production : Medelux Laser (Shangaï), Kaelux Laser, Dochem Industries, Méditem (La Rochelle), LMG Service, une société de commerce de gros de produits pharmaceutiques de Lormont (Gironde).

Jean-Marc Bouffard, le maire de Saint-Georges-de-Didonne, voit évidemment d’un bon oeil la perspective de la création de cette unité industrielle de pointe.

Vice-président du Département, tout particulièrement chargé des relations avec la Chine, Jean-Claude Beaulieu recevra à son tour la délégation d’entrepreneurs ce mercredi.

Résumé art Denise Roz de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte