Les Royannais à l’Agglomération

Les Royannais à l’AgglomérationLes Royannais à l’Agglomération. S’il était légitime d’attendre de Didier Quentin qu’il dévoile dès vendredi, non seulement, bien sûr, le nom de ses adjoints mais également leurs délégations respectives, il était moins attendu que le maire réélu dévoile aussi ceux de ses colistiers qu’il pressentait, voire désignait déjà comme vice-présidents de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique.

Toujours président de la Cara jusqu’au vote du 18 avril et candidat à sa succession, Jean-Pierre Tallieu jugeait, hier, prématurée et même «choquante» la divulgation de ce que lui ne considère encore que comme des «souhaits de la part de Royan».

Évidemment, Didier Quentin ne dévoile pas ses intentions sans l’assurance qu’elles seront entendues favorablement, au moins par le président de la Cara. Ce sont les délégués communautaires qui décideront.

La moindre des choses est de le respecter et d’attendre le vote.

Le nombre de délégués a été ramené de 100 à 73 et Jean-Pierre Tallieu serait partisan que le bureau communautaire soit resserré à une quinzaine de membres, dont «une dizaine de vice-présidents».

Il n’est pas dit, donc, que Royan obtienne quatre vice-présidences. Il est encore moins certain que la ville-centre obtienne les délégations qu’elle réclame…

Pourquoi Royan n’a pas fait comme Paris (le gouvernement) c’est à dire réduire le nombre d’adjoint afin de faire des économies à la ville ? La réduction doit aussi concerné la CARA.

Modif résumé art Ronan Chérel de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité