Plus d’enfants à protéger

Plus d’enfants à protégerDe plus en plus d’enfants à protéger. Hier, Corinne Imbert, vice-présidente en charge des affaires sociales, signait, avec deux des sept associations concernées, les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens qui permettent au système de fonctionner. La Charente-Maritime est le seul département de la région…

à contractualiser ainsi avec ses partenaires afin de leur garantir des ressources financières au moins jusqu’en 2016.

L’aide sociale à l’enfance et à la famille, c’est 60 millions d’euros, le sixième du budget social, qui est le tout premier chapitre budgétaire du Département.

Le Cafic (centre d’animation, de formation et d’insertion qui gère deux maisons d’enfants à Breuillet et Champagnac) a la particularité d’avoir ouvert tout récemment une structure innovante à Rochefort : le Transbordeur.

«Il y a eu plus de 200 placements supplémentaires en deux ans et demi dans le département», constate Michel Delord, directeur enfance famille au Conseil général.

Résumé art Thomas Brosset de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte