La concurrence explose dans Royan

La concurrence explose dans RoyanLa concurrence explose dans Royan. « Lorsque je me suis installé, personne ne vapotait. C’est allé très vite », assure David Lawson, à la tête d’une boutique de cigarettes électroniques à Royan. Jamais peut-être une locution ne s’était imposée aussi rapidement dans le langage courant. Un million de Français auraient d’ores et déjà adopté l’e-cigarette au quotidien.

Plus de dix millions de fumeurs auraient essayé de vapoter. Cette innovation, apparue en Chine en 2003, a conquis le monde et représente désormais un marché à part entière.

Royan a elle aussi succombé au phénomène. La cigarette électronique se trouve désormais en grande surface et dans toutes les vitrines du centre-ville, chez les buralistes comme dans des magasins uniquement dédiés à ce commerce d’un nouveau genre.

Ces boutiques spécialisées permettent de mesurer l’ampleur du phénomène.

Quatre magasins ont ouvert à Royan en moins de huit mois, dont trois ces dernières semaines.

Un cinquième pourrait prochainement s’installer sans que nous ayons pu vérifier cette information. Le marché local est-il en mesure d’absorber une telle concurrence?

La clientèle serait majoritairement constituée de trentenaires et de quadragénaires soucieux de diminuer ou d’arrêter leur consommation de tabac ; et de jeunes adultes attirés par quelques économies.

Les banques ne prêtaient pas pour ce type de projet. Les trois nouveaux entrants sur le marché royannais ont peut-être dressé le même constat et ouvert leurs portes à quelques semaines d’intervalle.

«Anciens fumeurs et vapoteurs confirmés», Didier Dubois et sa femme Déborah viennent d’inaugurer leur boutique au centre-ville.

Ce chef d’entreprise venu de Blois (Loir-et-Cher) ne s’inquiète pas outre mesure de cette concurrence.

Pour tenter de pérenniser leur activité, ces commerçants ont fait des choix inverses. Au final, ces commerçants se disent confiants et croient dur comme fer à la cigarette électronique.

résumé art Fabien Paillot de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Exit mobile version