Le budget

Le budgetLe budget ne fait pas débat. Le débat d’orientation budgétaire (DOB) pour l’année 2014 était au centre des débats du conseil municipal, mercredi dernier. Non soumis au vote, celui-ci doit obligatoirement avoir lieu dans les deux mois précédents l’adoption du budget primitif de l’année en cours. Il permet au conseil d’examiner sa situation financière et permet aux élus de s’exprimer sur la stratégie budgétaire.

Il n’est pas inutile toutefois de rappeler que le budget d’une commune se présente en deux parties, une section «fonctionnement» et une section «investissements».

La première enregistre les recettes et les dépenses courantes (dotation reçue de l’État, recettes fiscales, diminuées des dépenses de fonctionnement).

Son solde abondé par des subventions d’équipement et complété éventuellement par des emprunts, permet de financer les investissements.

Le maire Jean-Paul Cordonnier a confié à Alain Caserta, adjoint aux finances, l’animation de ce débat.

Le contexte, il est d’ores et déjà prévu que les dotations globales de fonctionnement seront en recul de 3,3 %.

Non encore officiel, le compte administratif 2013 fait ressortir un excédent global disponible de 847 978 euros (après report des investissements à couvrir).

Compte tenu de cette situation, le maintien des taux d’imposition communaux sera à nouveau proposé pour 2014 (8,9 % pour la taxe d’habitation, 16,19 % pour la taxe foncière bâti, 56,05 % pour la taxe foncière du non-bâti), alors que la revalorisation des bases fiscales pour les propriétés bâties et non bâties, décidées par l’État sera de 0,9 %.

résumé art Jacques Braut de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer