Investir dans le thermalisme

Investir dans le thermalismeInvestir dans le thermalisme. On est là sur le dernier volet des gros investissements engagés par la Chaîne thermale du soleil aux Thermes depuis quatre ans : la création d’un nouveau bâtiment de 300 mètres carrés, qui servira à la fois à l’accueil, au nouvel institut de beauté et aux ateliers d’éducation à la santé. Il comprend également des améliorations sur le plateau de phlébologie et la rénovation complète des 30 postes dédiés aux voies respiratoires.

Ce n’est pas du luxe lorsque l’on mesure la progression de la fréquentation de l’établissement thermal, de l’ordre de 6,5 à 7 %, régulièrement depuis trois ans.

«C’est une croissance constante depuis 2010 grâce à l’agrandissement et à l’ouverture des soins en phlébologie, qui arrivent en seconde intention de cure après la rhumatologie», détaille le directeur, Serge Espin.

C’est la rhumatologie qui constitue l’essentiel des demandes de soins (76 % des curistes) quand la phlébologie, en première intention, n’en représente que 8 % (et 40 % en double cure).

Il est question ici de créer trois cabines d’aéro-bains et d’introduire, dans le traitement type, un drainage circulatoire pratiqué par un kinésithérapeute.

Le développement du centre thermal le conduit, dès cette nouvelle saison, à ouvrir les soins sur l’ensemble de la journée, jusqu’à 18 heures, et non plus seulement entre 6 et 15 heures. Nous avons fait le constat, en 2013, que de plus en plus de curistes sont contents de venir l’après-midi et, de toute façon, c’était nécessaire.

C’est important d’ouvrir encore pour maintenir une bonne qualité de soins pour chacun. En foi de quoi, l’établissement, qui compte 85 salariés en temps plein à ce jour, va s’ouvrir à une dizaine de salariés de plus.

D’ores et déjà, les réservations prises d’une année sur l’autre, ainsi que celles prises en ce moment pendant la fermeture technique du site, sont très encourageantes. Pour autant, il n’y a plus vraiment de mois creux. Même la fin de saison est bien identifiée.

résumé art Marie-Laure Gobin de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer