L’hyper-incinérateur d’Echillais

L'hyper-incinérateur d'EchillaisL’hyper-incinérateur d’Echillais. L’intitulé de l’avis d’enquête publique, pour l’autorisation d’exploitation du futur incinérateur d’Échillais en fera certainement sourire – ou s’étrangler – plus d’un : «Installations classées pour la protection de l’environnement». L’arrêté préfectoral en date du 9 décembre officialise ainsi l’enquête publique attendue autant par ses partisans que par ses détracteurs.

Elle aura lieu du 6 janvier au 7 février 2014 à la mairie d’Échillais. Plus précisément, les deux commissaires enquêteurs désignés par la préfecture ne seront en fait là que six jours.

Toute personne souhaitant consigner une observation peut se rendre sur place ou envoyer un courrier électronique.

Pour les opposants au projet, la mobilisation citoyenne est essentielle. PRA a déposé, il y a quelques jours, un recours gracieux contre l’arrêté municipal du permis de construire.

Selon toute vraisemblance, PRA va pouvoir compter sur le soutien et l’accompagnement juridique du Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets) et devrait se retrouver, début avril, devant le tribunal administratif de Poitiers, pour cette fois y déposer un recours contentieux.

Aujourd’hui, on est de très mauvais élèves dans le domaine du tri des déchets parce qu’on s’en fiche.À Podensac, en Gironde, la quantité des poubelles grises a baissé de 42 % en un an.

Enfin, avec les échéances municipales à l’horizon 2014, les opposants à l’hyper-incinérateur espèrent bien peser dans le débat en mettant les candidats au pied du mur.
résume art Agnès Lanoëlle du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte