Didier Quentin souhaite assouplir le décret

Didier Quentin souhaite assouplir le décretDidier Quentin souhaite assouplir le décret de 2006.Le député maire de Royan a écrit au président de l’Association des élus du littoral.Didier Quentin, ému par le «décret plage du 26 mai 2006» qui impose la destruction de restaurants de plages de Royan (notamment le Lido) et Saint-Georges-de-Didonne, vient d’écrire à Jean-François Rapin, président de l’Association nationale des élus du littoral (Anel).

Le député de Royan note que sa ville n’est pas la seule du littoral à connaître une application aussi stricte du décret.

Il demande au président de l’Anel de prendre l’initiative d’une réunion de travail avec les ministères concernés pour aboutir à l’élaboration d’une circulaire visant à assouplir les conditions d’application du texte en question.

«Il en va de l’attractivité de nos littoraux dans un climat de concurrence touristique toujours plus grand», conclut le député maire.
Résume du Sudouest de Didier Piganeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer