Le défi d’économiser l’énergie

Le défi d’économiser l’énergie Le défi d’économiser l’énergie. Face à l’ampleur de ces défis, le commun des mortels éprouve quelques difficultés à évaluer l’impact de ses propres comportements. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. C’est le sens du message qu’envoie la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara), en relayant sur son territoire le défi «Familles à énergie positive». Pour l’heure, 15 familles se sont inscrites à ce concours d’un genre particulier.

Le principe est d’une simplicité enfantine, réduire le plus possible sa consommation d’énergie.Et à écouter Aurélie Dupont, chargée de mission au service énergie-environnement de la Cara, les moyens d’y parvenir ne sont guère plus complexes à mettre en oeuvre.

Sa «bible» entre les mains – le «Guide des 100 écogestes» -, Aurélie Dupont achève de convaincre les plus frileux.

En période hivernale, on ne meurt pas de chauffer sa maison à 19° C plutôt qu’à 20° C, «mais 1° C de moins, c’est déjà 7 % de consommation énergétique en moins et une réduction de 5 % de sa facture de chauffage».

Officiellement, le concours ne débutera, en Royannais, que le 1er décembre.

À chaque foyer participant – on peut concourir même si on vit seul -, la Cara remettra un kit comprenant le précieux «Guide des 100 écogestes», mais aussi une ampoule basse consommation, des joints pour isoler ses fenêtres ou encore un éco-mousseur, pour réduire le débit de son robinet.
Un résumé de Sudouest par Ronan Chérel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer