Les salariés de Saintronic se sentent bradés

Les salariés de Saintronic se sentent bradésSaintes : les salariés de Saintronic se sentent bradés.Les salariés de Saintronic étaient réunis jeudi en comité d’entreprise extraordinaire.À l’ordre du jour : le projet de cession de leur entreprise.Le propriétaire du site industriel saintais, GMD (Groupe Mécanique Découpe), basé à Saint-Étienne, a confirmé jeudi la cession de Saintronic au profit du groupe de Nanterre SD2M.Les élus CGT de l’entreprise n’en ont pas appris plus, ce qu’ils déplorent.

Les salariés n’ont pas non plus obtenu de réponses à leurs questions concrètes : la situation actuelle du repreneur, son résultat lors des deux dernières années, le projet industriel dans lequel s’intégrerait Saintronic ou encore la projection pour les années à venir.

Les représentants de SD2M n’étaient pas présents.Peu de détails sur les intentions du repreneur ont été donnés.

Les salariés se sentent surtout lâchés par le groupe GMD.Les élus entendent surveiller la situation de près avec l’aide des services de l’État.

De son côté, Pierre Passet maintient ses propos.Il affirme que l’entreprise avait passé un cap difficile.

La question maintenant est de savoir si le repreneur nous laissera les quelques mois nécessaires pour terminer notre convalescence.
de Sudouest par Emmanuelle Chiron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer