Trafic de matériel à l’hôpital

Trafic de matériel à l'hôpitalTrafic de matériel à l’hôpital de La Rochelle.Depuis la fin du mois de juin, la direction hospitalière a porté plainte.Elle serait désormais beaucoup plus attentive aux opérations de réforme du matériel médical.L’affaire et sensible et ne fait pas le meilleur effet mais, depuis peu, cette revente de matériel hospitalier réformé est sortie des couloirs du site Saint-Louis de La Rochelle.«Il s’agit de matériel, usagé ou hors normes, qui devait être détruit ou donné, et qui était surtout utilisé dans les blocs opératoires», souffle un membre du personnel du centre hospitalier.

La procédure ne faisait pas mystère que trois des agents du service biomédical étaient suspectés.Cela pose la question de la traçabilité et d’une éventuelle responsabilité en cas de défaillance.

D’évidence, la direction du centre hospitalier de La Rochelle n’aurait pas envie de se retrouver face à une telle situation.

Il est établi que lorsqu’elle effectue des dons de matériel, comme en Afrique par exemple, il existe une autre procédure.

Autre éventualité aussi : des dons prévus ne sont jamais arrivés à destination et le matériel a trouvé un acquéreur plus généreux envers les personnes ayant pris l’initiative et la responsabilité du déroutement.
de Sudouest par Éric Chauveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *