Surveillants de baignade vacataires

Surveillants de baignade vacataires : « Du travail au noir autorisé ».Un article traitant du possible rachat des trimestres en prévision de la retraite par les jeunes a réveillé en lui une sourde colère.En bon sapeur-pompier qu’il fut pendant trente-deux ans à La Rochelle, Jean-Noël Bertrand a décidé de repartir au feu.L’ancien secrétaire général CGT s’insurge contre l’embauche, chaque été sur les plages, de jeunes surveillants de baignade, employés comme sapeurs-pompiers volontaires vacataires – 350 répartis sur 53 postes de secours en Charente-Maritime – qui ne bénéficient selon lui d’aucune couverture sociale.

Le président de l’Association sportive sécurité sauvetage aquatique (ASSA 17), dont les jeunes maîtres nageurs assurent la sécurité des plages de Saint-Clément-des-Baleines et de Saint-Martin-de-Ré, connaît le problème sur le bout des doigts.

Mais nos jeunes sont déclarés comme fonctionnaires territoriaux dans les communes où ils travaillent.Ce samedi, 18 candidats vont débuter une formation BNSSA à la piscine de La Rochelle.

Quand ils auront le brevet, je leur donnerai le choix entre travailler au Sdis et être déclaré.Autrement ils ne sont pas rémunérés mais indemnisés, ne cotisent pas à la Sécurité sociale, n’ont pas de congés maladie.

Rien qu’en Charente-Maritime, cela représente un manque à gagner d’environ 31 500 euros dans les caisses de l’État.

De l’UMP Jean-Pierre Tallieu, président du Sdis 17 et maire de La Tremblade au maire socialiste Mickaël Vallet de Marennes, en passant par la députée d’Aytré Suzanne Tallard, de nombreux élus locaux ont également été sensibilisés par le pompier rochelais.

Seul le député Olivier Falorni s’est exprimé, interrogeant en avril dernier le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, afin que le temps de travail des jeunes sapeurs-pompiers volontaires soit pris en compte pour leur retraite.

C’est très risqué », remarque Francis Roy, secrétaire général CGT du Sdis 17, pour qui le fond du problème reste lié à la dérive du statut de pompier volontaire.
de sudouest par Frédéric Zabalza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte