zones d’ombre autour d’une mort par overdose

zones d'ombre autour d'une mort par overdosezones d’ombre autour d’une mort par overdose d’une jeune fille de 17 ans.Beaucoup de zones d’ombres entourent encore la mort par overdose de Catalina Chabot, une jeune fille de 17 ans, le 2 septembre dernier à Saintes.Un père absent, un mal-être qu’elle tentait de combattre dans la consommation de cannabis, une déscolarisation en mars dernier alors qu’elle se trouvait à la Maison familiale et rurale de Jarnac, une dispute avec sa mère peu de temps avant son décès\u2026 La vie de Catalina n’était pas un long fleuve tranquille.

Comment, alors, s’est-elle retrouvée plongée dans le coma chez un toxicomane notoire de Saintes, âgé de 47 ans, le dimanche 2 septembre, vers 22 heures, avec dans le corps des produits toxiques?

La veille, le samedi soir, Catalina s’était rendue dans une discothèque de Royan, avec deux copines qui étaient reparties en la laissant seule sur place.

Ce drame peut arriver à n’importe qui.Du côté du parquet de Saintes, le procureur, Philippe Coindeau, va vraisemblablement ouvrir une information judiciaire, la semaine prochaine, pour faire la lumière sur toute cette affaire.

«Je ne sais pas encore sous quelle qualification», a-t-il confié hier.

La consommation de produits stupéfiants était-elle volontaire ou forcée?
de Sud-Ouest par Stéphane Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy