Les enjeux autour du futur giratoire

Les enjeux autour du futur giratoireLes enjeux autour du futur giratoire « Leclerc ».La ville a ses exigences pour cet équipement public nécessaire à la desserte de la future zone commerciale.C’est dans ce secteur (RD 142) que le giratoire de la nouvelle zone Leclerc verra le jour.La création de ce rond-point dont le Conseil général sera maître d’ouvrage sur un axe lui appartenant, est estimée à 1 114 215 euros HT.La Ville, pour sa part, a acté à l’unanimité, un montage financier qui prévoit un fonds de concours de la SCI Steva (qui porte les intérêts de la zone commerciale) à hauteur de 698 889 euros à verser au Département, la participation de ce dernier s’élevant à 111 420 euros.

Mais pour nous il s’agit d’avoir toujours un coup d’avance.Car il s’agit là d’un équipement public exceptionnel qui n’aura pas seulement vocation à desservir la zone commerciale.

Ce sera une étoile à plusieurs branches qui permettra aussi d’améliorer la sortie de cette partie de la ville, notamment celle de l’hôpital psychiatrique, et de desservir, à terme, peut-être, un nouveau centre de secours ainsi que de futures zones à urbaniser.

Pour mémoire, il précise, à titre comparatif, qu’un rond-point simple, coûte dans les 400 000 euros.

Pour notre part, nous n’irons pas plus loin dans la proposition concernant ce futur équipement.

Toujours concernant ce dossier d’extension de la zone commerciale Leclerc et s’agissant du prolongement par le nord (vers le futur rond-point) de la voie de desserte existant actuellement derrière le centre commercial, la Ville, en conformité avec son plan local d’urbanisme, demande à la SARL La Pairauderie et à la SCI Steva la création d’une voie à double sens.

La voirie ainsi que les divers réseaux seront réalisés suivant le cahier des charges techniques imposé par la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité