Le flamenco

Le flamencoLe flamenco prend le train.Elle avait déjà enflammé la scène en 2010, lorsque La Coupe d’or l’avait programmée en partenariat avec Saint-Pierre-d’Oléron pour son «Al compas del corazon».Karine Gonzalez revient pour ouvrir la saison 2013-2014 du théâtre à l’italienne, demain mardi et après-demain mercredi.C’est un voyage qu’elle nous propose, un voyage à bord du train qui relie Séville à Cadix, en pleine Andalousie.Ici, chaque ville a son flamenco, ses particularités et ses spécificités.

Chaque arrêt en gare est l’occasion d’aller à la rencontre des danses sévillanes et des tangos à Séville ; des corraleras de Lébrija qui ont recours au tambourin, verres et bouteilles pour donner le rythme ; sans oublier les bulerias à Jérez de la Frontera, ni les cantinas et les Alegrias de Cadix qui ont inspiré les fêtes de carnaval.

Habituée à emprunter le Séville-Cadix, Karine Gonzalez en a fait le fil conducteur de son tout nouveau spectacle.

Il faut d’abord qu’il y ait une communication parfaite entre eux.

Sur scène, la danseuse sera accompagnée par deux chanteurs : Alberto Garcia et Mencho Camps, deux grandes voix du flamenco.Il y aura aussi à ses côtés, Enrique Muriel à la guitare et Cédric Diot au cajon.

Pratique : « Sevilla-Cadiz » mardi 1er et mercredi 2 octobre, à 20 h 30. Tarifs : de 4,50 € (6 de 11 ans) à 26,50 €. Réservations au théâtre, 101, rue de la République. Tél. 05 46 82 15 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer