Le flamenco

Le flamencoLe flamenco prend le train.Elle avait déjà enflammé la scène en 2010, lorsque La Coupe d’or l’avait programmée en partenariat avec Saint-Pierre-d’Oléron pour son «Al compas del corazon».Karine Gonzalez revient pour ouvrir la saison 2013-2014 du théâtre à l’italienne, demain mardi et après-demain mercredi.C’est un voyage qu’elle nous propose, un voyage à bord du train qui relie Séville à Cadix, en pleine Andalousie.Ici, chaque ville a son flamenco, ses particularités et ses spécificités.

Chaque arrêt en gare est l’occasion d’aller à la rencontre des danses sévillanes et des tangos à Séville ; des corraleras de Lébrija qui ont recours au tambourin, verres et bouteilles pour donner le rythme ; sans oublier les bulerias à Jérez de la Frontera, ni les cantinas et les Alegrias de Cadix qui ont inspiré les fêtes de carnaval.

Habituée à emprunter le Séville-Cadix, Karine Gonzalez en a fait le fil conducteur de son tout nouveau spectacle.

Il faut d’abord qu’il y ait une communication parfaite entre eux.

Sur scène, la danseuse sera accompagnée par deux chanteurs : Alberto Garcia et Mencho Camps, deux grandes voix du flamenco.Il y aura aussi à ses côtés, Enrique Muriel à la guitare et Cédric Diot au cajon.

Pratique : « Sevilla-Cadiz » mardi 1er et mercredi 2 octobre, à 20 h 30. Tarifs : de 4,50 € (6 de 11 ans) à 26,50 €. Réservations au théâtre, 101, rue de la République. Tél. 05 46 82 15 15

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité