Mardi21MaiSemaine 21 | Saint ConstantinOGibbeuse décroissante


BROCANTE DU MUGUET


Le 01/05/2019 de 07h00 a 18h00 - Brocante du muguet toute la journée sur le port de Mortagne. Buvette et restauration rapide sur place. 3 € le ML Lire la suite

EXPOSITION SANDRINE ANDERSON

Du 29/04 au 12/05 : Exposition
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

La discorde

La discordeLes camions de la discorde.La campagne électorale aurait-elle commencé à Cozes ? Des affiches ont été apposées sur des panneaux d’affichage public, et de toutes évidences, leur contenu est plutôt dur à l’égard du premier magistrat de la commune.Au travers de ces tracts, l’ADRCC reproche à la municipalité plusieurs points.Tout d’abord, elle dénonce un certain laxisme de la part des élus qui laissent circuler de nombreux poids lourds sortant de la carrière de Grézac, en centre-ville.

Ces poids lourds «dégradent les voies de circulation» et «font peser un sentiment d’insécurité à l’égard des riverains et des piétons».

Il est aussi reproché au maire et conseiller général du canton de Cozes de ne pas intervenir auprès du responsable de la carrière pour l’obliger à faire couvrir d’une bâche les camions qui sortent de son établissement, alors que celui-ci s’y était engagé.

L’ADRCC revient sur la déviation des poids lourds qu’elle réclame depuis longtemps.

Enfin, elle reproche au maire d’avoir laissé partir le vélo-rail de Cozes pour Saint-André-de-Lidon.

Concernant le bâchage des camions, Daniel Hillairet dit avoir rencontré dernièrement le responsable de la carrière, Boris Haouassi.

Concernant le départ du vélo-rail de Cozes pour Saint-André-de-Lidon, Daniel Hillairet précise que «la mairie n’a absolument rien à voir dans la décision prise par Daniel Claret, responsable de la société gérant le vélo-rail».

1 comment to La discorde

  • Fox_Mulder

    Sur la commune de Arces-sur-Gironde aussi les vitesses sont très excessives car bien au delà de la vitesse de 50km/h. Les vitesses sont plus proches de 70km/h voir plus. Mais personne ne sembles s’en émouvoir pourtant ils ont reçus des courriers, une conversation et comme la Mairie, le conseiller générale,la préfecture et la DDE qui à pourtant réalisé un comptage demandé par le conseil générale qui fait apparaître de forte vitesse sur la commune. Ils doivent, les uns comme les autres, car c’est bien Français, attendre un incident mortel pour probablement agir.

Votre message