Curistes en progression de 7 %

Curistes en progression de 7 % Le nombre des curistes en progression de 7 %.La saison se poursuit au sein de l’établissement jonzacais de la Chaîne thermale du Soleil.À trois mois de la fermeture technique annuelle (mi-décembre), Serge Espin qui avait pris la suite de Georges Favre avait été appelé à faire valoir ses droits à la retraite à la fin de la dernière saison, après huit années passées ici.Pour finalement revenir à Jonzac en janvier dernier.

Et ces neuf premiers mois confirment mes premières impressions d’avoir quitté une supérette de quartier voilà plus de huit ans, avec 7 000 curistes à l’année et d’avoir retrouvé une belle grande surface à plus de 12 000 curistes.On est sur une croissance de +7 % de la fréquentation.

Alors que la conjoncture économique n’est pas facile, cette croissance peut sembler paradoxale.Mais les bienfaits des cures, dont le service médical rendu se mesure en moindres prises médicamenteuses dans l’année qui suit, sont incontestables.

La meilleure progression est liée au traitement des rhumatismes.Le traitement des voies respiratoires reste relativement stable.Et nous progressons un peu en phlébologie.

Pour mémoire, la rhumatologie compte pour 70 % dans l’activité de l’établissement, 20 % pour les voies respiratoires et à peine 10 % pour la phlébologie.

Il nous faut conforter encore les aspects médicaux du thermalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer