Triathlon longue distance

 Triathlon longue distanceTriathlon longue distance.En bon local, Thierry Vié avait à coeur de participer demain au triathlon longue distance, à un mois de son ultime Ironman, à Hawaï.Sur 24 triathlons Ironman courus, Thierry Vié en a terminé 22.S’il n’avait dû courir qu’un seul triathlon longue distance pour préparer la finale des championnats du monde Ironman à Hawaï le 12 octobre, en local de l’étape amoureux de sa Côte de Beauté, Thierry Vié ne se serait aligné qu’au départ du Triath’long du Triath Club de Royan.

Et les membres du Triath Club savent communiquer leur passion et l’enthousiasme.Deux moteurs qui l’ont porté loin pendant dix ans.

Thierry Vié a trouvé dans les distances Ironman un singulier terrain d’expression sportive.Lui se défend modestement d’accomplir à chaque participation un exploit.«Cerveau veut, corps veut», c’est sa devise.

Le sien lui a rarement fait défaut, en dix années de périples planétaires, qui l’ont vu s’engager 24 fois au départ d’un Ironman, n’abandonnant qu’à deux reprises.

Ce taux de réussite vaut cette année à Thierry Vié d’être qualifié au mérite pour la prestigieuse finale mondiale à Hawaï.

J’étais passé très près de la qualification directe, une année, lors d’une épreuve en Angleterre.

Alors, je plaisantais souvent en me disant, comme Michel Blanc, qu’un jour, sur un malentendu, ça pouvait marcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.