Lundi27JanvierSemaine 5 | Saint AngèleCPremier croissant

Marché De Royan

Marché de Royan

Ouvert toute l'année - Marché alimentaire - Marché central : - Du 1er lundi de juillet au dernier lundi d’août : tous les jours de 7h à 13h - Du mois de septembre à fin juin : du mardi au dimanche et jours fériés de 7h à 13h Lire la suite

CONFÉRENCE – L’AVIATION ÉLECTRIQUE

avion electrique

Le 28/11/2019 a 19h00 : Cinéma Le Lido, Place de la Gare – Communauté d’Agglomération Royan Atlantique : 05 86 87 00 20 – plateforme-entreprendre.com – Gratuit (réservation conseillée.
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Vues

SÉANCE D’INITIATION À LA MÉDITATION ET CALME MENTAL

avion electrique

Le 27/11/2019 de 8h75 a 11h00 : Hôtel Cordouan Thalazur, 6 bis allée des Rochers – Par François Granger – 05 46 39 96 96 – www.thalazur.fr – 36 €
Lire la suite

Marché De Saint-palais-sur-mer

Bourse aux jouets

Centre-ville (sous la halle et autour du marché couvert)
* Marché couvert : Tous les jours de 8h à 13h30
Lire la suite

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

Se mettre à table

Se mettre à table Le haras national veut se mettre à table. Il y a du travail, mais le jeu en vaut certainement la chandelle.Un ensemble immobilier du haras national de Saintes est destiné à être transformé en restaurant.C’est le cadre de l’appel à projets lancé début septembre.Un bail emphytéotique de longue durée sera signé avec le futur investisseur privé qui devra reverser au haras une redevance annuelle ou un pourcentage de son chiffre d’affaires.

Une étude menée en 2008 sur la faisabilité du projet a estimé les travaux de rénovation de l’ensemble à environ 800 000 euros.Le tout à la charge du porteur de projet.

Il ne faut pas trop se fixer sur cette estimation.La directrice du haras parle d’une opportunité pour la rive droite de Saintes peu pourvue en restaurants.

«Il est préconisé de la restauration de moyenne gamme, mais ça peut aussi être du gastronomique», souligne Émilie Gobert directrice du haras.

Le restaurant pourra en tout cas profiter de la clientèle du haras qui voit passer 12 000 visiteurs par an.Pour l’activité du haras, cette offre de restauration représentera aussi un atout.

Ce projet correspond en tout cas à la mutation profonde des activités du haras.

Nous ne gérons plus la reproduction en direct des équidés.Et pour nourrir toutes ces bouches, il faut ce qu’il faut.

Votre message

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte