Les restaurateurs vent debout

Les restaurateurs vent deboutLes restaurateurs vent debout contre la mairie.Les restaurateurs du Vieux-Port dénoncent le nouveau règlement prévu par la mairie : une distance de sécurité de 3,50 m’entre terrasse et trottoir.Cours des Dames, l’espace actuel entre la dernière rangée de chaises et le trottoir devra être élargi si les mesures préconisées par la municipalité sont appliquées.Pour le moment, les commerçants y sont défavorables.Cours des Dames, l’espace actuel entre la dernière rangée de chaises et le trottoir devra être élargi si les mesures préconisées par la municipalité sont appliquées.

Telle est la question qu’on pouvait se poser, hier, en écoutant les réflexions échangées par les restaurateurs au premier étage de la Brasserie des Dames.

Ils étaient une vingtaine, réunis par Patrick Thiebaud, le président de la CPIH 17 (Confédération des professionnels indépendants de l’hôtellerie), pour évoquer les conséquences du dernier courrier adressé aux commerçants.

Après les chaises et la couleur des toiles cirées, voici le débat sur le choix des parasols.

On se souvient des réactions entraînées, en juillet, par les remarques de Sabrina Laconi, adjointe en charge du commerce, au patron de La Solette, place de la Fourche, à propos des toiles cirées «visuellement inesthétiques» et des chaises «de qualité médiocre».

Pour le moment, le patron du Bodegon, cours des Dames, n’a pas reçu de lettre incendiaire sur l’aspect du mobilier.

Il est vrai qu’il a fait des efforts, en reprenant le restaurant, en mars dernier, pour se conformer aux souhaits de Mme Laconi.

L’ennui, c’est que les parasols esthétiques sont inadaptés.

Un courrier (dont nous n’avons pas pu prendre connaissance) dans lequel il est question de la distance de sécurité à respecter entre trottoir et terrasse pour laisser le passage aux véhicules d’incendie et de secours.

Actuellement, cette distance est, grosso modo, en fonction de la météo et de l’emplacement, de 2,50 m.

La municipalité, dans la lettre envoyée la semaine dernière aux cafetiers-restaurateurs, annonce que, désormais, les terrasses devront rétrécir un peu de façon à offrir une distance de 3,50 m’entre la dernière rangée de chaises et le trottoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer