Neuf formations pour l’ouverture

Un choeur, trois ensembles de musique de chambre et cinq orchestres : samedi soir, 320 musiciens de huit pays se sont succédé en l’église Saint-Gervais, comble, pour un concert très applaudi par l’auditoire.Les changements de plateau, très bien orchestrés en fonction du nombre de musiciens, ont permis aux organisateurs de débuter par un choeur de garçons venu d’Ukraine, de poursuivre avec un quintet à vent d’Espagne, un trio de France et Russie,…

un quatuor de cuivres du Nord-Pas-de-Calais, un orchestre de chambre de Roumanie, suivis par l’orchestre de tambouras croate, l’orchestre à corde du Québec, pour un final avec deux orchestres symphoniques, l’un venu de République Tchèque, l’autre d’Espagne.

C’est avec le dernier orchestre que l’hymne des Eurochestries a été dirigé par Claude Révolte, comme il l’est dans tous les festivals Eurochestries, en Europe et dans le monde.

Pour la clôture, deux orchestres composés de musiciens de toutes les nationalités mêlées, joueront des musiques de film, dans l’esprit humaniste d’un festival réuni autour du langage universel de la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer