Les méduses débarquent

Les méduses en question, rondes et blanches, qui ne figurent pas parmi les plus féroces et sont des habituées de nos plages, n’ont pas pris d’abonnement pour la saison.Sans doute vont-elles disparaître comme elles sont apparues, un peu mystérieusement.La rhizostoma pulmo – tel est le nom scientifique de cette méduse blanche – est présente sur nos côtes depuis des années, selon Mathieu Coutant, spécialiste des méduses à l’Aquarium de La Rochelle.

On la rencontre de Royan à la Vendée, et de façon plus ou moins discrète.

Mais ces derniers jours, il semble que toute une bande de rhizostoma a mis le cap sur La Rochelle, avec une préférence pour la plage des Minimes, si on en croit les observations des baigneurs et les témoignages des secouristes.«Elles sont là depuis une semaine», disent-ils.

À marée montante, le flux les rapproche de la côte, les projetant dans les jambes des baigneurs et les déposant parfois sur le sable.

Ces drôles de masses gélatineuses, qui font l’ombrelle en naviguant dans les courants, sont toutes équipées de tentacules destinés à piéger le plancton.Ces tentacules sont autant de petits dards venimeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.