« La Fille de Ryan » 2

Quand il a vu pour la première fois, «son» bébé sur le grand écran de la Coursive, mardi, il a sauté au cou de la projectionniste, Bérengère.Surtout qu’il avait pour marraine «la Fille de Ryan» herself, la comédienne britannique Sarah Miles.Marc Olry et sa société de distribution Lost Films auront mis une bonne année à restaurer «la Fille de Ryan».La copie numérique que les festivaliers ont découverte en avant-première est d’excellente qualité.

Rien à voir avec celle, toute rouge, que le festival avait dénichée en 2011 pour sa rétrospective David Lean.

La «Madame Bovary» en version irlandaise a retrouvé tout son lustre et son âpre beauté.

Elle se sent si bien à La Rochelle qu’elle a chaussé les charentaises (rouges).

Alors, la fameuse scène de la tempête, il est allé la tourner en Afrique du Sud.

Il a repeint le sable, les rochers et on ne voit pas la différence!

La mésentente entre le réalisateur et Robert Mitchum a encore refroidi l’ambiance.

Sarah Miles a revu «La Fille de Ryan» en 2008 à l’occasion du centenaire de la naissance de David Lean.

Beaucoup de gens avaient les larmes aux yeux.

Rosy et Charles partent pour Dublin tenter une nouvelle vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité