Bateaux vendu aux enchères

Cinq des neuf voiliers et bateaux à moteur mis en vente ont été acquis par des tiers, les quatre autres par la Régie du port de plaisance elle-même.La rondelette somme de 91 500 euros produite par la vente aux enchères sur saisie de bateaux de plaisance, est entrée hier dans la caisse de la Régie du port de plaisance.Pourquoi ce rachat par l’autorité portuaire?

La réponse à la question dessine la philosophie même de cette procédure de saisie qui avait été enclenchée parce que les propriétaires des navires n’acquittaient plus les droits de port : faire cesser le problème, plus qu’espérer recouvrir le montant des impayés avec le produit de la vente.

Ce voilier de 24 mètres a été acheté par la société anglo-américaine Advisor, société de droit tunisien agissant pour le compte d’une société touristique tunisienne.

Outre ces deux voiliers, les autres unités se sont vendues à des valeurs nettement inférieures, comme par exemple le «Rose des sables» acheté 3 500 euros par cette même société tunisienne, mais pour un projet personnel de l’acquéreur et non pas commercial comme pour le «Spirit of Ziana».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité