Les clubs veulent promouvoir la voile sportive

Le constat n’est pas neuf, mais interpelle, en premier lieu, les Régates de Royan.Royan, ville de bord de mer, certes, mais pas pour autant ville de marins.Grâce au concours financier de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, près de 300 écoliers du Pays royannais s’initient chaque année à la voile.Un état de fait auquel les Régates de Royan entendent remédier.

À l’heure des remises en question, le club nautique royannais a distingué deux axes possibles de développement de ses activités : la voile sportive pour les jeunes de 7 à 14 ans et une formation accrue à la pratique de la voile dite habitable, pour les plus grands.

Car Jean-Bernard Prudencio, fraîchement réélu président des Régates, relève un paradoxe : « Grâce au soutien, financier notamment, de la Communauté d’agglomération, plus de 300 écoliers du Pays royannais découvrent chaque année la voile ; mais, parmi ce vivier, nous avons du mal à trouver des jeunes motivés pour pratiquer la voile en compétition. »

Jean-Bernard Prudencio assure ne pas chercher à tout crin de futurs champions.

« Dans un premier temps, quand on parle de compétition, il s’agira d’abord de leur permettre de se confronter à leurs camarades des clubs nautiques voisins.

Un autre moniteur des Régates de Royan devra relever un défi, lui aussi.

Jean-François Houyoux va développer un pôle de formation à la pratique de la voile habitable.

Et l’autonomie, c’est avoir les moyens de naviguer sur d’autres plans d’eau que celui de Royan », la définit Jean-Bernard Prudencio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer