La nouvelle aire en sursis ?

Gens-du-voyageLe projet est ficelé, l’architecte retenu (Thierry Sauvée de Bordeaux), le terrain sera officiellement acheté le 6 juin prochain Si les élus communautaires sont conscients de la nécessité d’une aire d’accueil des gens du voyage (l’ancienne située Fontaine Gasson est obsolète), ils sont aussi excédés par les multiples dégradations enregistrées sur ce terrain.En aucun cas, je ne signerai de bon de commande sans financement de l’État.

Depuis que la CdC a accepté la compétence pour les gens du voyage, en 2008, nous avons consacré 20 000 euros minimum par an pour réparer les dégâts.

Cela suffit, on ne veut plus payer seul!

Dans ce contexte de crise, les contribuables en ont assez de payer pour ce dossier.

Estimée à 900 000 euros, la nouvelle aire – située à quelques mètres de l’ancienne («dont nous payons encore l’emprunt environ 25 000 euros annuels», affirme Francis Forgeard-Grignon) – répond aux toutes nouvelles normes imposées par le législateur.

Elle comprendra 12 emplacements de deux caravanes, 6 blocs sanitaires, un bâtiment d’accueil, un chenil\u2026 La CdC s’impatiente et espère que l’État va subventionner ce nouvel équipement.

Les élus attendent avec une certaine impatience la suite donnée à leur dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer