Samedi22FévrierSemaine 8 | Saint IsabelleZNouvelle lune

Marché De Royan

Marché de Royan

Ouvert toute l'année - Marché alimentaire - Marché central : - Du 1er lundi de juillet au dernier lundi d’août : tous les jours de 7h à 13h - Du mois de septembre à fin juin : du mardi au dimanche et jours fériés de 7h à 13h Lire la suite

CONFÉRENCE – L’AVIATION ÉLECTRIQUE

avion electrique

Le 28/11/2019 a 19h00 : Cinéma Le Lido, Place de la Gare – Communauté d’Agglomération Royan Atlantique : 05 86 87 00 20 – plateforme-entreprendre.com – Gratuit (réservation conseillée.
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Vues

SÉANCE D’INITIATION À LA MÉDITATION ET CALME MENTAL

avion electrique

Le 27/11/2019 de 8h75 a 11h00 : Hôtel Cordouan Thalazur, 6 bis allée des Rochers – Par François Granger – 05 46 39 96 96 – www.thalazur.fr – 36 €
Lire la suite

Marché De Saint-palais-sur-mer

Bourse aux jouets

Centre-ville (sous la halle et autour du marché couvert)
* Marché couvert : Tous les jours de 8h à 13h30
Lire la suite

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

Le marché des produits régionaux

L’entreprise charentaise de production d’eau de source a licencié 24 de ses 45 salariés, l’été dernier, en raison de la chute de ses ventes de vin (Michelvin), et peine à refaire surface.Le groupe Coop Atlantique a donc décidé de l’aider à sortir la tête de l’eau en lançant une grande campagne de promotion de l’eau de Voeuil-et-Giget intitulée «Tous ensemble, sauvons Jolival» dans ses enseignes U de Charente et Charente-Maritime.

Le message est clair comme de l’eau de roche : Coop Atlantique joue la carte des productions régionales.

Parce qu’à l’heure du retour au «made in France» et des ministres en marinière, le business des produits «du pays» paraît prospérer.

Responsable de l’alimentaire chez Carrefour, à Angoulins, Lionel Bonnefin dresse le même constat.

On travaille beaucoup avec les producteurs locaux, toute l’année, en étoffant encore notre offre durant la saison touristique, et ça va continuer!

» Parce que c’est dans les pratiques de la maison, dit-il, mais également parce qu’«il y a une réelle demande de la clientèle».

Ici aussi, on vante l’ancrage «identitaire» régional, la qualité, la proximité avec les producteurs\u2026 Des arguments auxquels les autochtones, comme les touristes, sont aujourd’hui beaucoup plus sensibles que par le passé.

Qu’ils achètent en grande surface, chez le petit épicier du coin ou sur les marchés.

À l’office de tourisme de La Rochelle, Christophe Marchais a fait les comptes.

Le nombre de participants aux visites gourmandes de la ville, avec dégustation de produits locaux (huîtres, jonchée, escargots, sel de Ré\u2026) aux étals du marché, ne cesse de croître.

Il est général, en France, et antérieur de trois à quatre ans à la nomination d’un ministre du Redressement productif.

Néanmoins, «la demande des touristes en connaissance des producteurs locaux et des produits se renforce», assure Christophe Marchais.

Votre message

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte