Le maire se dit « scandalisé »

La loi des séries va-t-elle encore frapper la cité de Colbert? Après la Banque de France et le tribunal de grande instance rayé de la carte en 2010, voilà que le projet de suppression de la sous-préfecture ressort des cartons. Partagés entre stupéfaction et indignation, ils réagissent vivement.

En 2005 déjà, une mission avait jugé bon de ne pas me consulter. Mais il est vrai que j’étais maire d’opposition (NDLR sous la présidence de Jacques Chirac).Depuis, je n’ai plus jamais eu de nouvelle.

Aujourd’hui, j’apprends avec étonnement et incompréhension qu’il y aurait eu une nouvelle mission. Il y a quelque temps, la préfète m’en avait glissé deux mots entre deux portes dans un aparté de 30 secondes.

Le sous-préfet est un fonctionnaire à visage humain et un arbitre entre les maires et les directions territoriales.

Rochefort va-t-elle devenir la banlieue ouvrière de La Rochelle? Je vais écrire au ministre de l’Intérieur.

C’est une nouvelle catastrophe après la suppression de la Banque de France et du tribunal.

La présence d’un sous-préfet est fondamentale sur un territoire. À Rochefort, nous avons eu souvent des sous-préfets très actifs et très bons qui ont joué des rôles importants pour aider les maires ou pour insuffler du dynamisme.

On enlève à Rochefort une présence de l’État symbolique et pratique. J’ai l’impression de revivre la suppression du tribunal, il y a deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer