La réhabiliter des deux immeubles

Les deux immeubles Tout Vent ont l’âge de leurs tuyauteries.La résidence est sortie de terre en 1968.Les 48 logements répartis sur les deux bâtiments ont beau avoir bénéficié de travaux de réhabilitation en 1989, puis de nouveau en 2001, ils ne répondent plus aux normes en vigueur.Bernard Parage, le nouveau directeur général du bailleur social Habitat 17, a repris le dossier à bras-le-corps.

Aujourd’hui, l’un des objectifs du directeur général : remettre à niveau le parc locatif existant, tout en menant des projets d’envergure de constructions nouvelles.

Exemple à Tout Vent de ces politiques parallèles et complémentaires.

Cette réhabilitation en profondeur vise également à améliorer le confort des locataires, par la création de balcons, la mise en conformité des installations électriques, le remplacement des portes palières des logements et d’accès aux caves, la réfection totale des salles de bains.

Le coût total de l’opération est évalué à 2,3 millions d’euros par Habitat 17, qui assumera environ 1,8 million d’euros de la facture.

Pour un appartement de type 5, par exemple, le loyer mensuel sera majoré de 42 euros, mais dans le même temps, l’économie sur les charges d’eau chaude et de chauffage est évaluée à 99 euros par mois.

De façon pragmatique, Habitat 17 a certainement dû chercher les solutions pour s’épargner à la fois les frais et les lourdeurs du déménagement et du relogement provisoires des occupants des 48 appartements de Tout Vent.

Le chantier, au cours de certaines phases, n’ira pas sans générer des contraintes pour lesdits occupants.

Dans la foulée de la rénovation profonde de Tout Vent, en effet, Habitat 17 va lancer une opération de construction d’un ensemble qui ajoutera, à terme, 55 logements au parc locatif aidé de Royan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy