Le photographe et peintre de la Marine, raconte

Il ne le dit pas, ce gros mot qui commence par «m», parce qu’il est poli et gentleman, mais Philip Plisson le pense très fort et peut même le crier trois fois dans sa tête! Non qu’il dénigre le chantier de reconstruction de la frégate qui emmena La Fayette prêter main-forte aux insurgés américains.Mais je ne me pardonne pas non plus, de n’avoir pas pris conscience de l’importance de cette aventure.

À l’époque, le Solognot qui a fait de la Bretagne son pays, était concentré sur Douarnenez et son projet de port musée.L’affaire, aussi mal gérée que mal envisagée, a capoté et le tout s’est effondré.

Bien sûr, sa notoriété et son entregent l’ont très vite amené sur les bords de Charente.La quille était déjà posée, les membrures aussi et les bordées allaient l’être.

Heureusement, son ami charpentier de marine, Raymond Labbé, qui a porté «L’Hermione» sur les fonts baptismaux, a fini par réagir.

«Il m’a appelé et c’est grâce à lui que j’ai fait les premières photos de L’Hermione »», se souvient le photographe de la Marine, ami de Benedict Donnelly et Jean-François Fountaine.

Philip Plisson peste d’autant que suivre «L’Hermione», de la quille aux voiles, c’est pile poil le job d’un peintre de la Marine.

L’objectif était de faire remonter les \u0153uvres à la cour pour que le roi connaisse l’état de son royaume.

Quand le «Queen Mary 2» a été construit pour Sa Majesté la Reine, sur les chantiers navals de Saint-Nazaire, Philip Plisson a demandé à suivre le chantier de la première tôle début 2001 jusqu’à l’arrivée à New York deux ans plus tard.

Hélas, il n’en sera jamais de même pour Rochefort et son «Hermione».Et à chaque fois, j’ai de l’émotion.

Je suis admiratif du risque qu’a pris Rochefort en suivant cette idée folle.Il n’y a vraiment pas assez d’hommes comme ça, capables d’avoir une vraie folie.

Ce week-end, le reste du premier étage de la mâture a pris place sur la frégate : le bas grand mât, spectaculaire avec ses 27 mètres et le bas-mât d’artimon.

On y trouve, entre autres, cette célèbre photo de la cale au début de sa construction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer