Meurtre de Michel Reutin

Quatre jours après le meurtre de Michel Reutin, le parquet de La Rochelle et les enquêteurs de la police judiciaire observent toujours la plus grande discrétion.L’autopsie, dont Isabelle Jubineau, substitut du procureur de la République a rendu quelques éléments publics hier matin, a confirmé que le propriétaire du camping trois étoiles «le Royan» et ancien maire de Semussac, âgé de 61 ans, est bien mort des coups qu’il a reçus et qui ont provoqué une hémorragie.

Il semble que le ou les agresseurs se soient acharnés sur la victime avec une rare violence.

Autre confirmation, Michel Reutin a été tué dans la chambre de son logement, dans l’enceinte même du camping.

La Fédération départementale de l’hôtellerie de plein air, à laquelle adhérait Michel Reutin, a transmis ses condoléances à la famille.

Son président, Raymond Moreau, ne voit pas comment «l’environnement professionnel» de la victime pourrait être impliqué dans ce drame.

Il s’était totalement investi dans son nouveau travail et entretenait les meilleures relations avec tous ses confrères.

Isabelle Jubineau indiquait hier qu’elle n’envisageait pas «pour l’instant» d’ouvrir une information judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte