La Table de Marion

Marion Monnier, chef du restaurant La Table de Marion, installé sur la place Blair, devenait le deuxième détenteur d’une étoile au «Guide Michelin» dans le département, après L’Aquarelle à Breuillet. Ce jour-là, les yeux du cuisinier étaient illuminés non par une mais bien par deux étoiles.


La bonne nouvelle tombait peu de temps après la naissance de son deuxième enfant, une petite fille prénommée Élisabeth.

Pour ce Normand et sa femme Sonia, la sommelière du restaurant, la consécration du fameux guide rouge est survenue cinq ans après leur pari un peu fou de monter cette Table de Marion en Saintonge, cinq ans après leur coup de c\u0153ur pour la région.

La cuisine créative du chef, à base de produits frais et de qualité, n’avait pas forcément sa place loin d’une grande table parisienne.

Adepte du terroir et des saveurs locales, Marion Monnier en a pourtant fait une adresse renommée et chaleureuse, où l’envie de découvertes et la curiosité ne doivent surtout pas être remisées à l’entrée.

Depuis l’étoile, comme Xavier Taffart, de L’Aquarelle, le lui avait annoncé, l’affluence est au rendez-vous.

L’étoile a légitimé ce que je faisais en cuisine et elle a rassuré les clients.

Chacun exige un niveau de qualité supérieur.

Fidèle, la clientèle ne boude jamais les casseroles et les plats du chef.

Tous apprécient le cocon réconfortant mitonné par le couple, agrémenté des conseils avisés de la maîtresse de maison en salle et la discussion en fin de repas avec le chef sur tel ou tel goût inattendu dans l’assiette.

À La Table de Marion, la surprise agrémente tous les plats du menu, y compris le dessert.

Pendant les fêtes de Noël, Marion et Sonia raccrochent le tablier pour mieux se consacrer à leurs enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte