La curiosité n’est pas un vilain défaut

Les programmes de l’opération «Hors les murs» de l’école municipale de musique accrochent le regard, forcément.Six rockeurs, blouson de cuir, tatouage et mine rebelle, font la promotion de ce festival classique par son style musical, plus atypique par son concept : transformer un projet scolaire – la restitution d’un trimestre d’apprentissage de la musique – en rendez-vous ouvert, offert même, à tous les publics.


C’est d’ailleurs le sens de la démarche initiée, il y a trois ans déjà – pour le cas d’Hors les murs – par Yann Le Calvé, qui assume «complément» et avec le sourire ce visuel plus accrocheur que provoquant.

«Hors les Murs reste un projet d’école, le fruit du travail d’élèves, avec leurs qualités et leurs défauts», prévient Yann Le Calvé.

Honneur, dès demain, aux plus jeunes d’entre eux, les 6-10 ans, avec les 50 élèves de la chorale des enfants dirigées par Corinne Lizeau et les 13 élèves de l’atelier spécifique «voix» animé par Sabrina Goulard.

À 15 h 30, demain après-midi, à la salle de spectacle, rue Gambetta, ils inviteront le public à suivre «l’enquête des petites voix».

Et ces fameux rockeurs à l’honneur sur la plaquette de l’événement, au fait?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte