Le fulgurant succès du vrai faux

Ils n’ont pas eu beaucoup le temps de prendre le soleil. Depuis le 21 mai qu’ils ont ouvert le 164 Espresso Bar face à la gare, ils travaillent sept jours sur sept, de 7 heures à 20 heures, sans discontinuer. Dire que Céline et Lionel Théodore ont eu le nez creux en installant l’établissement de restauration rapide à cet endroit est un doux euphémisme.


Le Buffet de la gare – le vrai, l’officiel – a fermé ses portes le 30 septembre 2005 laissant huit salariés sur le tapis et toutes les tentatives de reprise ont échoué notamment parce qu’elle ne convenait pas à A2C, la filiale de la SNCF qui gère les espaces commerciaux des gares.

Les voyageurs entre deux trains, en sont réduits à attendre assis sur leur valise avec une canette de soda de distributeur et un sandwich SNCF.

C’est le bureau d’accueil d’un loueur de voitures au rez-de-chaussée de la résidence Alsace, en face des arrêts de bus, que Lionel et Céline Théodore ont repris.

Cet été, on a fait 800 clients par jour.

Et quand il pleuvait et qu’on ne pouvait pas compter sur la terrasse, on a eu dans la journée jusqu’à 500 clients avec des bagages.

On n’a pas la possibilité de s’étendre, mais on peut réagencer l’intérieur en installant notamment un système de vente à emporter.

Avec l’aval de la copropriété, naturellement.

Les gens qui prennent le car de Saint-Clément, Ars ou Saint-Martin pour se rendre à la gare de La Rochelle se réservent une bonne heure de sécurité pour ne pas rater le train de Paris.

S’il rouvre un jour, naturellement cela nous fera de la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy