La culture urbaine

C’est une première au lycée Cordouan : des artistes sont en résidence dans l’établissement. Depuis un mois, Magali Lefay, danseuse professionnelle, Matthieu Notte, artiste graffeur bordelais et Grégory Rudeaux, disc jockey (DJ) royannais viennent, une à deux fois par semaine dans l’établissement, travailler la culture urbaine devant et avec des petits groupes d’élèves de classes allant de la seconde à la terminale.

«C’était une demande des élèves par le biais du budget participatif des lycées mis en place par la Région Poitou-Charentes et relayée par Fanny Fleuret, animatrice culturelle», explique Jean-Louis Mangion, conseiller principal d’éducation.

Ce soir, dans l’amphithéâtre du lycée, le groupe des danseurs de hip-hop présentera son spectacle (1).

Comme chaque mercredi et lundi, après les cours, ils se retrouvent dans la salle de la Maison des lycéens (autrement dit le foyer des élèves) autour de Magali.

Tout le monde est très attentif aux conseils de la professionnelle : le hip-hop exige une insoupçonnable concentration, chaque figure demandant non seulement de la souplesse, mais également une sacrée technique.

«C’est vraiment bien que le lycée fasse venir des professionnels pour nous faire découvrir cette culture», souffle l’adolescent en nage, sous son bonnet à rayures.

En tout cas, pour cette dernière leçon avant le spectacle de ce soir, ils mettent le paquet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte