La jeunesse européenne

Voilà pour la devise, plutôt explicite, du projet Coménius mis en place par le lycée Cordouan depuis la rentrée 2011. Financé par les subsides de l’Europe, ce projet, dont le budget avoisine les 24 000 euros, rassemble trois autres établissements : l’Instituto Statale de Lucera en Italie, la Zespol Szkol de Krasnik en Pologne et l’Instituto d’Oleiros en Espagne.

Pour Jean-Michel Pelata, professeur de science de la vie et de la terre au lycée Cordouan et coordinateur du projet, il s’agit avant tout «de créer une unité européenne, d’établir une communication entre jeunes et de dépasser les différences culturelles».

C’est au travers des habitudes alimentaires de chacun que ce rapprochement doit se faire.

«Si l’on dépasse les clichés», rappelle Jean-Michel Pelata.

Les enseignants royannais ont donc une semaine pour battre en brèche ces idées reçues au travers de dégustations, d’ateliers et de visites de sites de production et de recherches (Inra et lycée alimentaire de Surgères, lycée de la mer à Bourcefranc).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.