Cent ans qu’elle moud du grain

Sans bruit mais avec constance, l’entreprise a acquis ses lettres de noblesse. C’est Victor Méchain et son épouse Claire Aubry qui ont donné, de 1912 à 1953, la première impulsion à la minoterie. Mis à part l’épisode 1954-1970, la famille Méchain a toujours géré l’affaire.

Philippe Méchain, qui l’a dirigée de 1970 à 2005, a innové en créant un laboratoire de contrôle des blés et des farines au sein du moulin et un dispositif d’accompagnement des boulangers pour leur première installation.

Parmi les autres, la minoterie cultive un goût farouche pour son indépendance (c’est la seule minoterie indépendante du département).

«Nous y sommes, c’est vrai, très attachés», complète Stéphane Méchain, directeur général depuis 2010, «de même que nous nous refusons à travailler avec la boulangerie industrielle».

«Nous venons d’obtenir le label de qualité contrôlée de l’Institut national de la boulangerie-pâtisserie, nous fabriquons la farine pour la baguette La Romaine et, depuis le début de l’année, nous sommes la seule minoterie du Grand Ouest à fabriquer de la farine Gana», annonce le directeur.

C’est aussi une fierté pour l’entreprise, les blés qui servent à fabriquer la farine proviennent à 100 % du Poitou-Charentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer