Le stars de la fiction

Il y a peu, Quentin Raspail avait encore sa casquette de producteur, sur le tournage de «Shanghai», son prochain film, réalisé en Chine par Frédéric Garson, que les téléspectateurs découvriront dans les prochains mois sur Arte et France 2. Tel l’un des comédiens qu’il a l’habitude de côtoyer, il changera de rôle ce mercredi, redevenant jusqu’à dimanche, le président du Festival de la fiction TV, dont il est à l’origine.

Dans le dernier numéro du «Journal du dimanche», je l’ai vu inscrit dans l’agenda des événements importants de la semaine, avec le lancement de l’iPhone 5 par Apple et le discours du président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

L’avantage ici est que les gens pourront les croiser sur 200 mètres, le long du cours des Dames : du cinéma Dragon, où auront lieu les projections en journée, au Village du festival, quelques mètres plus loin, puis à La Coursive, qui accueillera les projections en soirée.

Il y a peu d’oeuvres tirées du patrimoine, de films en costumes, et des histoires plus modernes, plus variées, plus adultes, et en même temps plus travaillées et plus efficaces.

On voit apparaître un genre nouveau, le fantastique, et d’autres peu traités sur le service public, la politique et le suspense.

L’an dernier, le festival s’ouvrait dans un climat de crise économique.

Par contre, il y a de l’inquiétude autour du financement du service public, du budget de grandes chaînes privées, telles TF1 et M6, qui n’évolue pas comme elles le voudraient. S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer