Ces communes qui déclenchent un plan bois

Une simple balade en Saintonge vient rappeler une évidence : la présence de superficies de bois et forêts totalement inexploitées. Alors que les adeptes de l’énergie bois, abondante et durable, se multiplient, chez les particuliers comme dans les collectivités (lire par ailleurs), des élus ont engagé une démarche volontariste avec l’appui des techniciens du Groupement de développement forestier (GDF).

Autour de Saintes, ce groupement a centré son intervention sur quatre communes, Fontcouverte, La Chapelle-des-Pots, le Douhet et Vénérand.

Il y a deux ans, un questionnaire a été adressé aux propriétaires forestiers identifiés afin de connaître leurs habitudes sur l’utilisation de leur bois et leurs intentions futures.

Sur ces quatre communes, comme sur la majorité du territoire français, la propriété forestière s’avère, en effet, extrêmement morcelée.

Pour une superficie de 1878 hectares, bois et forêts des quatre communes sont ainsi détenus par 1 548 propriétaires différents.

En parallèle à l’envoi des questionnaires, Thomas Glay et Mickaël Martin ont procédé à un état des lieux du massif forestier sur ces quatre communes.

La forêt ne faisant pas, ici, l’objet d’une exploitation rationnelle, aucun diagnostic n’y avait été entrepris depuis la tempête de décembre 1999.

Le Groupement de développement forestier a reçu 37 % de réponses à son questionnaire.

La démarche étant jugée pertinente tant par les élus des communes concernées que par les propriétaires forestiers, les techniciens du Groupement enclenchent la vitesse supérieure. S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte